Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 16:03

Froide et humide, ciel blafard sans un coin de bleu : journée d'hiver en ville, journée terne.

Un moment d'hésitation sur le trottoir : pain ou tabac, par quoi commencer ? Passe une opulente crinière rousse, toute de feu et de couleur : c'est dit, demi-tour, le bureau de tabac en premier ! À grands pas car la jeune femme marche aussi vite que moi – j'ai sûrement l'air d'un vieux maniaque, tant pis, c'est bon pour le moral.

Ensuite passage à la supérette d'en bas, tranquille à cette heure, pour trois petites courses et un peu de tiédeur. Rêvassant en attendant mon tour de payer en caisse, je regarde les clients qui poussent le portillon tournant. Juste à côté de lui se tient un portique haut d'un peu plus d'un mètre, sous lequel les petites mamans font entrer les poussettes. Une dame entre deux âges vient de franchir le portillon, sous le portique se faufile un fauteuil roulant. La largeur convient tout juste, pour la hauteur la jeune femme qui l'occupe se tasse tant qu'elle peut, rentrant la tête dans les épaules, s'enroulant autour d'une main gauche recroquevillée. Elle passe, d'un cheveu littéralement (qu'elle laisse coincé dans les lattes rouges du portique). Elle se déplie, avise ma moue admirative, son sourire va d'une oreille à l'autre, elle part d'un bref éclat de rire surpris, amusé, franc.

Pas si mauvaise journée, dans le fond.

Archives