Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 23:02

La banlieue Sud, c'est épatant.

Au Nord – non, ici c'est pas les corons, c'est les méchants voyous qui effraient le bourgeois.

À l'Ouest c'est les milliardaires en zlotys pètchenègues, dans leurs palaces en faux marbre véritable, qui font baver le bourgeois.

À l'Est c'est Disneyland dans des villes nouvelles aux formes bizarres qui intriguent le bourgeois.

Au Sud on sait pas.

Si tout ceci vous semble aller de soi vous devriez regarder autre chose que les actualités télévisées.

Réfléchissez. Relisez. Procédez par élimination. Au Sud… voyons, au Sud… effrayés, bavants, intrigués… pensons, cogitons, eurêkatons petit patapon… au Sud… fiat lux, by Jove, Donnerwetter ! et toutes ces sortes de choses ! Au Sud, évidemment, forcément, nécessairement, inévitablement… des bourgeois ?

Voui – peut-être. Pas sûr et peu nous chaut. Mais admettons pour les besoins de l'exposé. Va pour des bourgeois au Sud. Des bourgeois petits ou moyens ou grands, paisibles, aimables, raisonnables. Dans leur banlieue paisible, leurs pavillons aimables et leurs barres raisonnables.

Rien de plus inquiétant que les gens aimables, de plus dangereux que les citoyens paisibles, de plus azimuthé que les âmes raisonnables. Parfois le voile se déchire, ainsi lorsque, à la limite de Bourg-la-Reine (un temps Bourg-Égalité) et Cachan (anciennement écart de la commune d'Arcueil), dans un cadre de quintessentielle banalité, on découvre ceci :

énigme banlieusarde

Je ne sais pas ce que c'est, ce que ça représente, évoque ou signifie, mais ça m'a cloué sur place.

Archives