Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 22:17

Certains coins de Paris me sont totalement inconnus, que les hasards de la vie ne m'y aient jamais amené ou que je me figure, à tort ou à raison, qu'ils n'ont rien à montrer. Réflexion faite : à tort, nécessairement. Dans d'autres je suis régulièrement fourré, sans toujours savoir ou chercher à savoir pourquoi.

Le pied de la Montagne Sainte-Geneviève est de ceux-là, sans doute parce que j'ai rêvé du Paris des études, des bibliothèques et des copains plus fort et plus tôt que de celui des affaires, des carrières et des relations, dont l'existence m'ennuyait plutôt.

Je vous ai déjà emmenés là, déjà promenés dans les vieilles rues au plan inchangé depuis quatre ou huit siècles – on ne va pas recommencer, et puis il fait frais. Allons plutôt voir l'église.

Clocher de l'église Saint-Séverin (Paris V)

On prie là depuis très longtemps, au milieu du VIe siècle s'élevait un petit oratoire dédié à Saint Martin. Un ermite nommé Séverin y menait une vie aussi paisible que le permettaient ces temps mérovingiens, c'est-à-dire pas toujours.

Flash info : mort en 511, Clovis laissait quatre fils : Thierry d'une princesse rhénane, Clodomir, Childebert et Clotaire nés de Clotilde. Bon père prévoyant, il leur avait constitué, à coups de batailles gagnées et de cousinage trucidé, un royaume qui allait des Pyrénées au Rhin. Nice kingdom, isn't it ? Pas de droit d'aînesse chez les Germains, ainsi chacun reçoit son morceau de Gaule. On règne à Reims, Orléans, Paris et Soissons, on guerroie ensemble contre Burgondes, Wisigoths, Ostrogoths… la vraie vie, quoi. On surveille aussi du coin de l'œil ce que deviennent les gamins des uns et des autres : à la prochaine génération il faudra encore partager tout ça, tout de même tout de même ça fait pitié tous ces découpages.

Clodomir se fait tuer contre les, justement, Burgondes en 524, laissant une veuve éplorée et trois jeunes garçons : dix ans, sept ans, deux ans. Leur grand-mère Clotilde ( Dieu de Clotilde, si tu me donnes la victoire … et la suite) les recueille en attendant qu'ils règnent.  Maman, envoie-nous donc les neveux, qu'on les proclame rois histoire d'assurer la succession  demandent les deux derniers oncles, qui ont leur idée – Clotaire avait épousé sans tarder la veuve de son frère.  J'ai quand même de bons garçons , pensa peut-être Clotilde en envoyant ses trois petits-fils à Childebert et Clotaire – qui, familles je vous hais, réglèrent incontinent la question patrimoniale en assassinant les mouflets.  Dallas , quelle bluette…

Seul le petit dernier, Clodoald, échappa au massacre. Caché dans un monastère, ayant bien réfléchi à la situation, il sacrifia sa chevelure et sa couronne pour se consacrer à Dieu. Il fut un temps le disciple de Séverin dans son ermitage tranquille hors de la ville puis, après une tentative provençale, revint se fixer près de Paris, en un coin perdu qui deviendra Saint-Cloud. Les temps ont bien changé.

Tout ça est très intéressant mais, une fois sur place, je m'en fous un peu. Seulement je ne savais pas trop par quel bout prendre cet article… Mettons que ce petit topo nous aura occupés en marchant vers Saint-Séverin, après avoir pris la photo depuis la place Saint-André-des-Arts (le croiriez-vous ? là aussi il y avait une église). Les articles suivants seront un peu moins verbeux et un peu plus illustrés.


commentaires

Anna 18/11/2009 16:18


Moi, j'aime les histoires autant que les photos. :-)


Malgré tout... 20/11/2009 00:44


Oui, mais toi tu es un public en or !


Boobalechat 16/11/2009 10:52


L'est bien ce blog, il permet d'en apprendre sur tout!Ma culture générale dit Merci :D

sinon au niveau des retouches discrètes je dirais le doublage de la bordure sous le mot "table" des menus de coins, et un semi transparent autour de la partie "article"...non?


Malgré tot 16/11/2009 13:33


Héhé... c'est que moi aussi je m'instruis pour écrire ce genre de choses.
Bordure sous le mot table  (en fait c'est un hr) : oui. De plus j'ai mis un léger relief en jouant sur les couleurs de bordures de cette ligne et des menus eux-mêmes.
Semi-transparent : non, il est là depuis longtemps.
Et pis va donc voir la liste des articles d'une rubrique... (liens du menu "rubriques", par exemple)


christina 15/11/2009 22:56


Encore une très belle atmosphère dans cette photo, et l'Histoire (avec H) racontée comme ça est bien plus drôle qu'à l'école où de tous ces temps anciens je n'en ai rien retenu...


Malgré tout 16/11/2009 13:19


Merci pour la photo - tout est dans le (re)cadrage. Pour l'Histoire, très franchement je ne l'avais pas mieux retenue que vous. La fin de l'Empire Romain, à 6 ou 7 ans je crois, c'est un peu
lointain et poussiéreux alors que cette période est très mouvementée (pour dire le moins)


Archives