Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 13:04

Maintenant que vous avez stoïquement supporté la minute culturelle, revenons dans la rue Saint-André (des Arts).

Trottoirs étroits, boutiques et cafés partout. Passants et touristes, nombreux, se répandent sans scrupules sur la chaussée, faisant de la rue la voie piétonne qu'elle n'est pourtant pas. Les automobilistes le savent : bien peu s'aventurent dans le magma, ils le font avec beaucoup de patience.

Bâtisses de toutes époques et conditions. Du XIXe siècle sont les confortables immeubles bourgeois et le robuste scolaire obligatoire, laïque et gratuit. Les âges antérieurs montrent de très vieilles maisons sans prétention, façade penchée vers l'arrière, et plusieurs beaux hôtels particuliers.

Est-ce dû à la bousculade d'hommes et de murs, au tracé sans théâtre de la rue ? Leur décoration est plus souriante, plus avenante que dans d'autres faubourgs huppés. Pour la photographier il faut le petit effort de se piquer sur un bord de trottoir, d'oublier la cohue et de lever le nez. Il faut aussi de la chance : profonde et pas très large, la rue manque souvent de soleil.

Ce jour-là il avait eu l'obligeance de se refléter sur la vitrine d'en face avec juste le bon angle, éclairant mieux que dans un studio ce visage dont on oublierait qu'il est en pierre. Je n'en connais pas l'histoire, je croirais volontiers que c'est un portrait…

Masque au-dessus d'une porte cochère (rue Saint-André-des-Arts, Paris VI)


par Malgré tout - dans Prétextes
commenter cet article

commentaires

Ardalia 01/05/2010 19:00


Oh les belles oreilles ! On dirait un de ma famille dis doncques !
Ca aussi, c'est un mascaron ?

Et pis j'ai oublié dans quoi tu m'as dit que j'allais trouver plein de vocabulaire architectural... m'sieur...


Bren du fat ! 07/05/2010 10:58



Ouais, mascaron c'est aussi !


Vocabulaire architectural, combine des familles : trouve un (ou plusieurs) guides Michelin vert d'avant les photos, avec ces reproductions au trait si fines. Michelin confiait souvent la
rédaction des premières parties de ses guides ("introduction au voyage...") à de vrais connaisseurs du sujet (agrégés ou autres), Ca a toujours fourni de bonnes bases pour les exposés en classe !



christina 18/04/2010 22:43


vraiment magnifique ! (en grand...)


Malgré tout 18/04/2010 23:19



N'est-ce pas ? L'éclairage était vraiment exceptionnel cette fois-là, le masque y gagne un modelé, une présence étonnants. Quand je dis "portrait", il peut ne s'agir que d'un modèle anonyme, un
personnage sans rapport avec l'hôtel ou ses occupants ; mais j'ai du mal à croire que cette tête sort d'un catalogue de sujets standard.



Archives