Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 00:01

Ce blog est un piège suave.

Pour vous, peut-être. J'ai installé Sitemeter il y a un moment, pour compléter les statistiques d'OverBlog. Les stats d'OB sont publiées une fois par jour, elles sont globales : tous les visiteurs sont regroupés. Sitemeter permet de voir chaque visite séparément, il donne en particulier le nombre de pages lues pendant la visite, l'url qui a conduit le visiteur ici, son emplacement géographique (renseignement pas toujours fiable), la page d'arrivée et la dernière page lue, enfin la durée de son passage. Rassurez-vous, votre anonymat est respecté. Cela dit, je repère assez facilement les habitués, tout simplement parce qu'ils ne sont pas si nombreux.

Pas mal de gens ne font que passer, amenés par une requête plus ou moins surprenante. Certains restent 20 minutes ou davantage sur quelques pages – souvent de courageux masochistes qui s'attaquent à un article technique. Qu'ils soient salués ici, qu'ils n'hésitent pas à poser des questions, à demander des éclaircissements… je sais bien qu'il n'y en aura jamais assez.

Chaque publication d'article amène les abonnés, signalés par leur URL d'origine : webmail ou lecteur RSS. Petit à petit j'apprends à les reconnaître, un peu comme si on se croisait dans la rue.

Et puis, de temps en temps, un(e) inconnu(e) débarque, et tombe dedans : 50 ou 80 pages en une heure ou plus… Pourquoi vous cacherai-je que ça m'émeut chaque fois ? L'impression de ne pas parler dans le vide et de faire plaisir à quelqu'un – j'aime bien ça, moi.

Ce blog est aussi un piège pour moi : animé par le double souci de ne pas faire comme tout le monde et de faire bien, je cherche toujours à donner l'envie et les moyens de circuler dans les articles, tous les articles et pas seulement les derniers publiés. De là vient la prolifération des moyens de navigation. Le grand danger est bien sûr de submerger le lecteur sous les liens et les menus, je crois que la seule parade est de regrouper les outils, et surtout de faire homogène.

Concrètement, l'aspect d'un lien devrait dire (dire, pas crier) immédiatement qu'il est un lien et ce à quoi il sert. Cela passe par des choix de typo, de police… Pour autant, j'ai voulu éviter d'envahir l'écran de soulignements ou d'effets de couleur : quand tout a l'air important plus rien ne l'est. Dans les menus, dont le rôle est clair je crois et qui se composent presque uniquement de liens, ceux-ci ont donc un aspect très simple, juste une petite puce devant pour faire joli et guider l'œil. En haut et en bas des articles, où l'on trouve toujours les mêmes choses, les liens sont seulement en italique. Enfin, dans le corps des articles, ils ont droit à un petit grigri évoquant l'astérisque des appels de notes (comme, dans cet article, le lien vers sitemeter). Si tout cela ne vous a jamais frappé parce que vous trouvez que ça tombe sous le sens, j'ai gagné mon pari.

Enfin il y a, en haut des pages, les  menus de coin  dont je suis assez fiérot, il faut bien le dire. Et là, j'ai récemment réalisé que j'avais été un peu incohérent.

Pour les articles ça va : il y a des liens, en italique, regroupés en évidence dans le coin supérieur droit (endroit où l'on n'attend pas du texte banal), chaque lien fait apparaître un menu. Je pense donc que, dans l'esprit du lecteur, s'inscrit quelque chose comme  en haut à droite, en italique = menus .

Or d'autres pages du blog montrent quelque chose en haut à droite, en italique, et qui n'est pas un menu, ni même toujours un lien. Il s'agit des pages de catégorie, des archives et de la liste complète des articles.

D'abord OB avait ajouté aux pages de catégorie l'indication de la catégorie. Après un round d'observation, j'avais trouvé logique de présenter cette indication comme la catégorie de l'article : dans le coin, en italique. Tant que j'y étais j'avais rapidement transformé cette indication en lien simple vers la table des matières de la catégorie : remettre en menu la liste de tous les articles me semblait idiot sur une page qui, justement, donne une partie de cette liste.

Bien bien bien. Séduit par le principe de ce petit bout de texte, j'en avais greffé un du même genre au coin des pages d'archives et de liste complète : la date de l'archive ou bien  Tout le blog . Pas de lien ni de menu dans ce cas-là, car aucun choix ne me semblait logique.

Et puis Christina Guwang m'a fait remarquer que, justement, ces pages de catégorie étaient un peu déroutantes : où est la table des articles ? Le module  Rubriques , module standard OB, renvoie aux pages de catégories. Trouver la table des matières demande une gymnastique pénible.

Alors j'ai gambergé, repensé à tout ce que je viens de vous dire, et

  1. il y a maintenant dans ces pages un lien direct vers la table des matières, ce qui vous évitera de fouiller partout ;
  2. il y a dans ces pages, et aussi dans celles d'archives et de liste complète, un menu de coin. Ce menu est toujours le même, il donne toutes les tables, exactement comme le plan du site.

Là aussi, espérons qu'au bout d'un moment plus personne ne s'en étonne…

par Wilhelm von Schmürz - dans Journal du savant fou
commenter cet article

commentaires

Ardalia 11/08/2010 21:26


Je reste dans l'ombre, ne visitant jamais les archives chez quiconque (sauf le Troisième Wagon, parce que sa mort était annoncée). Est-ce étrange ?


Wilhelmchen von Schmürzli (signature pour les dames) 11/08/2010 21:36



du tout du tout ! Ca fait plaisir de te retrouver ! Et puis bon - ce blog n'est pas si fourni que tu n'en connaisses pas tous les recoins, depuis le temps que tu le hantes. :-)



brendufat 11/08/2010 18:31


Ben oui, je m'auto-commente, pour une fois. Vous ne savez pas la meilleure ? Est-ce dû aux expériences des uns et des autres, mais cette journée est de loin la plus active depuis très longtemps...
On en est à 300 pages vues selon sitemeter, soit presque autant que durant les trois derniers jours ! Vous êtes fous, tous !


WvS 11/08/2010 21:34



Ce brendufat, c'est rien qu'un vieux cabot...



christina 11/08/2010 14:40


piégés tous les deux alors, nous sommes quittes :)

qqs précisions :
- j'étais toujours sur le même onglet
- dans les 26 pages vous pouvez en enlever qqs-unes de comms qui ne prennent pas de temps, puis un peu de retours, vérifications, chemins divers, des que j'avais déjà lues...
- restent en vraie lecture 8 pages, j'ai vérifié, ça change la moyenne...

voilà une possible explication des LGV (lecteurs à grande vitesse)

ne me répondez pas - pas envie de vous faire perdre votre temps ni de me faire gronder :-D


WvS 11/08/2010 15:36



Hihi... j'étais arrivé aux mêmes conclusions. Une page visitée n'est pas forcément une page lue...



Boobalechat 11/08/2010 14:25


ah oui vu merci

click!click! (un vrai gosse :D)


WvS 11/08/2010 15:35



Héhéhéhé... le client idéal !



Boobalechat 11/08/2010 13:06


bon rien a dire sur la navigation (je pense t'avoir suffisamment harcelé avec les menus de coins)...par contre: je ne retrouve plus le bus , celui que si tu cliquais il t'invitais a aller voir
ailler...certes il n'aide en rien la navigation, mais j'ai toujours été friands de ce type de petit bonus inattendu :)


WvS 11/08/2010 13:26



Il est toujours là, pourtant ? Mais je ne le lâche pas tout de suite : la page mouline déjà beaucoup de choses pour se charger sans que je lui lance un bus dans les jambes. Il devrait suffire de
patienter 5 secondes



christina 11/08/2010 12:26


eh oui, me suis encore fait piéger... j'ai testé un peu promenade et coups d'œil - ben non, pas possible en une minute...
bon, j'ai pas chronométré mais à vue de nez ça m'en a pris... euhh ...plus en tout cas !!
(tiens, que dit votre espion ? :))


WvS 11/08/2010 13:24



26 pages, 36 minutes. Vous êtes insupportable ! :-) Il donne toujours des temps plus courts que la réalité car il n'enregistre que le chargement de la page et pas son déchargement, sauf si on
clique sur un lien pour sortir. Mais la fermeture banale d'un onglet ou d'une fenêtre n'est pas détectée.


Les lecteurs d'une seule page sont donc, typiquement, comptés zéro secondes - on finit par s'habituer. Du coup, si vous ouvrez 10 pages dans des onglets différents pour les lire tranquille,
sitemeter ne connaîtra que le temps séparant l'ouverture de la 1ère de l'ouverture de la dernière.


Bref : vous avez encore réussi à me soutirer une tartine d'explications. Grrr !



Anna 11/08/2010 10:36


"quand tout a l'air important plus rien ne l'est."

DANS MES BRAS !
Tu me rappelles la fois où je me suis crue très maligne en disant à une collègue qui avait tendance à pondre des pavés mal ponctués et pas paragraphés qu'elle pourrait peut-être mettre les mots
importants en italiques ou en gras. Tu devines le résultat... Je n'aurais pas cru que l'illisibilité de la chose pouvait être aggravée.


WvS 11/08/2010 12:25



Assez facilement :-)



christina 11/08/2010 01:04


puréééeee... 50 à 80 pages en une heure (ou plus) ??
mais comment ils font ceux-là qui lisent une page en une minute ??!!
et même s'ils lisent vite (là chuis jalouse), euh... ou en diagonale (là, non), faut pas qu'ils aient une adsl de brousse...


WvS 11/08/2010 10:19



Certaines rubriques se lisent plus vite que d'autres :-) La promenade ou les coups d 'oeil, çapeut aller très vite



Archives