Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 16:39

Elle n'était pas très grande, elle était même toute petite. Vaillamment marchante et abondamment causante, mais toute petite.

Il faisait plutôt chaud, il faisait même très chaud – en août dans les Alpes-Maritimes c'est assez commun. À cet âge et dans ces conditions, le bob ou  sâpeau  n'est pas un affiquet décoratif mais un article de première nécessité.

Sortis de chez le marchand de primeurs avec quelques pêches et oranges, revenus dans la voiture, juste avant de démarrer (naturellement) elle ne retrouvait plus son sâpeau. Fouiller la voiture, déboucler les ceintures, contenir l'énervement qui monte – évidemment on nous attend ailleurs… – en désespoir de cause je retourne chez le primeur demander si ? En vain.

Retour au carrosse, grmbll rentré. Miracle enfantin :  Z'étais assise dessus !  Nette détente,  attends-moi deux minutes  et encore un passage chez le primeur, juste pour leur dire de ne plus chercher. Retrouver enfin la voiture et sa climatisation.  Dis, pourquoi tu y es retourné ?   Hé bien je les avais dérangés, les avais fait chercher, c'était normal de leur dire de ne plus s'inquiéter. Non ?  Silence pensif.  T'as raison.  Inutile d'entamer un prône édifiant – on nous attend, et puis je t'aime bien.


Quelques années plus tard, une rue.  Dis, pourquoi t'as pas attendu le feu vert ?  Improvisation :  Parce que… gnavait personne… broumf… en fait t'as raison, j'aurais dû.  Magnanime, elle m'a épargné un sermon. Peut-être qu'elle m'aime bien.

On ne donne jamais l'exemple qu'on croit.


Toute petite contribution à cette campagne.

commentaires

rififi 16/10/2009 18:12


Elle lu
La campagne a chu
Par mails et par mots tranquillement se répandit
Un monsieur passa
Il la ramassa

;-p


Malgré tout 16/10/2009 22:39


Toujours aider les campagnes dans le besoin à se relever - chuis vieux jeu, ma pauvre...


Ardalia 15/10/2009 22:48


C'est ben vrai, ça, ma bonne dame. T'as qu'à voir ce qu'il reste des efforts terribles pour ne pas dire des gros mots : c'est toujours le dérapage qui s'imprime dans les ptits crânes...
Dommage que je n'eusse point eu l'information de cette opération, l'eussé-je su, elle me serait sise.


Malgré tout 16/10/2009 22:37


P... de b... de m... ! Oui, c'eût été stimulant !


mebahel 15/10/2009 21:46


Ha ouais,la campagne c'est les gensses qui m'avaient envoyé un mail (enfin comme à d'autres) et j'avais laissé choir.


Malgré tout 16/10/2009 22:36


Tu seras lapidée avec des petits cailloux très pointus :-)


Archives