Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 00:01

… il n'y a plus de limites.

Le principe est ancien, cette plaque visible 306, rue de Charenton en atteste :

Ancienne limite de Bercy, 306, rue de Charenton (Paris XII)

Son texte :

1726
Bornes de Limites
du règne de Louis XV
de Par le Roy
Defences Expresses sont faites de bâtir
depuis les présentes bornes et limites
jusqu'au plus prochain Village aux peines
portées [dans les] déclarations de sa majesté
des années 1724, 1726 et

Depuis 1726 la réglementation a un peu changé, la rue aligne aujourd'hui un ruban continu d'immeubles ni beaux ni laids. Attendez seulement que je vous raconte.

À cet endroit on est bien loin du Paris de Louis XV. On se trouvait plutôt à la campagne, au bord de l'immense parc du château de Bercy, descendant jusqu'à la Seine. Une partie de ce parc, lotie après le Ier Empire, devint les entrepôts à vin de Bercy puis, aujourd'hui, le parc de Bercy.

La limite en question était donc celle du village de Bercy, le prochain était Charenton. La borne était fixée à la dernière maison de Bercy sur la route de Charenton, un cabaret nommé À l'image Saint-Pierre. Il ne reste bien sûr rien de ce cabaret, non plus que de son fameux voisin La Grande Pinte.

Pourquoi fameux ? Ce cabaret avait une cour, la cour avait un puits. À un mètre sous le bord de ce puits s'ouvrait un passage débouchant loin dans la campagne… Il permit quelquefois à un vieil habitué de s'esbigner discrètement. Le client s'appelait Cartouche. Rompu en place de Grève en 1721, il n'aura donc jamais vu cette plaque…

Il s'en passe des choses, dans les arrondissements tranquilles !

par Malgré tout - dans Coups d'œil
commenter cet article

commentaires

Sunflower 11/12/2014 02:30

"Jolie querelle érudite," bien sûr, avec duels a la plume d'oie... et aussi a la panache! Ça serait très Cyranesque.
J'attends avec impatience d'apprendre le résultat de la querelle historigraphique.

Malgré tout 14/12/2014 22:35



Cruelle que vous êtes ! :D



Sunflower 09/12/2014 08:15

Quel morceau intéressant d'histoire! Puisque je ne suis pas française, je n'ai pas connu M. Cartouche et ses exploits audacieux (et galants). Ces histoires sont plus séduisantes que ces des
cow-boys et gangsters.
Merci aussi à Bruno pour partager le lien de Wikipédia.

Malgré tout 10/12/2014 11:26



Entre nous soit dit, et bien que je sois français et plus très jeune, je n'ai pas connu M.Cartouche non plus :-)


L'article de Wikipédia est bien fait mais une chose me surprend : il s'appuie sur Jacques Hillairet pour placer Cartouche et son puits à la barrière d'Antin. Or le même Hillairet, s'il mentionne
bien les deux cabarets homonymes, rattache bien l'histoire de Cartouche à Bercy (je viens de vérifier, faut-il que j'aime mon ancien quartier, moi aussi !). Alors ? Jolie querelle érudite en
perspecitve, avec duels à la plume d'oie et tout et tout !



Bruno 08/12/2014 10:26

Bonjour,

Merci pour ces infos! J'habite tout près de cette plaque et je l'avais aussi remarquée.
Petite correction toutefois, je crois qu'il y a une méprise fréquente entre le cabaret de la Grande Pinte situé à la Trinité que Cartouche fréquentait, et celui de la Grande Pinte de Bercy, au coin
de la rue Nicolaï et de Charenton. cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Cabaret_de_la_Grande_Pinte
Par ailleurs, je suis curieux de savoir où vous avez trouvé le nom du cabaret voisin "A l'Image de Saint Pierre"!
Merci!

Bruno

Malgré tout 08/12/2014 23:47



Bonjour,


Il est toujours agréable de voir un nouveau nom dans les commentaires. :)


Ma seule source pour cet article est "Connaissance du Vieux Paris", de Jacques Hillairet. Toute l'histoire sort de chez lui, la plaque, les deux cabarets et leurs noms, je me suis contenté de la
trousser à ma façon. Attention, j'ai une grande confiance en Jacques Hillairet ! Faut pas critiquer Hillairet !  



Cela dit, il a pu se tromper...



Ardalia 11/08/2010 21:19


Je doute que Cartouche eu fait grand'chose de la plaque ! Mais tu as raison de situer ainsi, on rentre mieux dans cette histoire-là que dans celle des rois et des reines. Un village, un voyou
séduisant, un passage secret : de quoi faire rêver les jeunes filles ! ;)


Malgré tout 11/08/2010 21:33



Il l'aurait peut-être plaquenappée pour la rendre contre rançon ?


Tu as raison, ce blog tourne parfois un peu trop à la chronique des couronnes, mais ces gens-là sont ceux qui laissent le plus de traces. Raison de plus pour saisir l'occasion de changer de
milieu !



Kiki 10/08/2010 11:32


tu en sais des choses! :)
ça fait une lecture fort intéressante et j'ai bien souri en lisant les petits détails...
MERCI.


Malgré tout 10/08/2010 16:54



J'ai juste une bonne bibliothèque (et puis, à force, je finis aussi par savoir des choses...)



Archives