Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 13:52

Aujourd'hui, 6 septembre, le ciel est redevenu gris et froid à Paris. Quelques jours plus tôt nous étions encore en été, très agréable dîner du côté des Halles avec mam'zelle ma fille. Une navigation à l'estime nous a ramenés vers le RER Luxembourg où elle voulait me montrer une bonne adresse à elle. Elle s'acclimate bien, cette petite…

La nuit était tombée, une autre navigation à l'estime m'a conduit à Saint-Paul où m'attendait la ligne 1. Je me suis offert un détour par la rue des Barres, vieille rue de pavés ronds et de marches irrégulières, derrière Saint-Gervais – en relisant l'article donné en lien, je vois qu'il parle déjà de cette rue et de la vue qu'elle donne sur le chevet.

Il ne faudrait sans doute pas venir du bout du monde rien que pour ce coup d'œil mais, si vous passez par là, faites le crochet, venez chercher un peu de calme entre le fracas des quais et celui de la rue de Rivoli, rêvasser sur le si joli et si vieux nom de la rue du Grenier-sur-l'Eau, sourire sur l'ancienne rue de la Mortellerie.

Ses habitants en jugeaient le nom un peu macabre – il est vrai qu'elle conduisait à la place de Grève où l'on a longtemps pendu, roué, voire brûlé ou écartelé aux grandes occasions, ce qui n'empêchait nullement d'y tirer des feux d'artifice en l'honneur des souverains. The show must go on.

Nos braves Parisiens de la rue de la Mortellerie, après plusieurs années d'intense réflexion, de tempête cérébrale (brain storming comme on ne disait pas), de négociations ardues, se mirent finalement d'accord sur un nom de foudroyante originalité : rue de l'Hôtel de Ville. Faire une ville demande beaucoup de patience.

Voici donc le chevet de Saint-Gervais, pyramide de tuiles et de pierres…

Chevet de Saint-Gervais, Paris IV

Plus grand ? 1200 pixels .

Normal ? 600 pixels .

commentaires

DANIELA 15/09/2010 10:51


Juasq'ua 43 ans c'est tout une merveille à découvrir, le reste je suis en train de le vivre mais je préferais les années passées.


Malgré tout 15/09/2010 14:07



Certes... Mais avons-nous vraiment le choix ? Alors carpe diem...



DANIELA 14/09/2010 15:48


je me demande quel aspect aurait la Tour St Jacques sous cette lumière...


Malgré tout 14/09/2010 21:25



Bon, je vois ce qui me reste à faire...................



DANIELA 14/09/2010 15:47


Clair de lune ou de projecteurs... c'est une belle lumière en tout cas, Elle donne à l'eglise un air d'austère mystère. Vraiment une belle photo.
Avoir 20 ans...une chance qui dure trop peu!


Malgré tout 14/09/2010 21:24



De fait, l'éclairage des monuments parisiens est très soigné, je l'ai souvent remarqué. Au soleil du matin l'église est belle aussi mais très différente :-)


Vingt ans, les avis sont partagés : "j'avais vingt ans et je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie" (R. Nimier). Bah... les vingtaines suivantes ne sont pas forcément
sans intérêt !



DANIELA 14/09/2010 13:16


Ah c'est adorable!! En aout après des heures des balades à travers les arrodinssements de Paris, pendent les soirées j'etais trop fatiguée pour me promener hors des endroits de mon hotel à
Montmartre. J'en suis desolée car l'église avec cette lumière est vraiment suggestive, très poètique. Je devrais attendre ce printemps pour la revoir, je voudrais visiter Paris pour un long w.e
avec ma nièce de dix ans. On ne marchera pas si trop et peut tere je réussirai à voir Paris sous la lumière de la lune.
Quelle age a ta fille?
Bonne journée.


Malgré tout 14/09/2010 15:18



Ahhh... enfin une réaction à ma photo ! :-D


La lumière n'est que celle des projecteurs... la pauvre lune est soumise à forte concurrence. Ma fille a deux fois dix ans ;-)



Archives