Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 18:26

Une affiche, c'est très intéressant.

Alors, plusieurs côte à côte… Il y avait des rencontres remarquables ces derniers temps, la matière de quelques billets étonnés.


Thème combatif, croisé dans une paisible station de métro.

Le premier placard propose une ambiance glauque et sub-aquatique. Une sorte de scaphandrier, une énorme vrille phallique (ouille !) à la place d'un avant-bras, un joli lutin femelle à yeux phosphorescents sur l'épaule, semble parti pour déboucher un évier particulièrement coriace (hors champ). Par là-dessus une phrase lourde de sens, style  maintenant, elle seule peut vous sauver  (ou l'inverse ?) et le nom de la chose  BioShock 2 . Un jeu vidéo, suite d'un autre épisode, d'où le  maintenant  dans le slogan : on est entre initiés, l'aventure continue, touuuuuut ça. Bon.

Juste à côté, format cinéma, un chevalier musclé, mal rasé, la tunique déchirée mais la peau couturée de cicatrices (pour compenser, sans doute) affronte en technicolor et épée nue une hydre à cent bouches humaines, toutes de gencives congestionnées et d'incisives jaunâtres, cauchemar de dentiste. Titre :  Dante's Inferno .

Dans la rame qui s'en va j'entends un jeune gars expliquer à son voisin que  ce n'est pas un film mais un jeu vidéo . Voui. C'est aussi un bien beau livre où l'on cherche Béatrice plutôt que des points d'expérience, un livre qui a fixé une conception de l'Enfer et aussi une langue, qui a conduit l'Italie à parler toscan plutôt que provençal (parce que Dante a hésité entre les deux, figurez-vous) – mais là, mon petit, je sens bien que je t'éjecte de ton système solaire.

Sur la troisième affiche ambiance contemporaine, sueur et treillis pixellisé :  Vous faites comment pour qu'ils vous suivent ?  et une URL, devenezvousmeme.com .

Jeu vidéo encore ? Non, Armée de Terre. Sur certaines affiches le visage stylisé est d'un jeune homme, sur d'autres d'une jeune fille : on a besoin de tout le monde et le chômage est partout.

Sur la quatrième, de nouveau format cinéma. Un fond blanc, au premier plan un soldat tout droit sorti des actualités, casqué, sans visage, énorme fusil, en noir et blanc avec touches de feu pour l'ambiance guerrière. On pressent le pas lourd et décidé, la fatigue et la tension.

Belle image, sans surprise ni faute de goût (ah, les ratiches dantesques !), lisible, bien composée, efficace. Titre  Battlefield  et un numéro (2 ? 3 ?). Et une URL, devenezplusquevousmeme.com (sic). Armée de Terre encore ? Non, jeu vidéo. Quelques jours plus tard, d'ailleurs, l'URL a disparu : la Grande Muette a dû l'ouvrir. Je ne lui donne pas tort : dans le métier qu'elle exerce, et qui n'est pas un jeu, rester soi-même et simplement vivant, pour commencer, ne va pas de soi.

Me viennent des envies de lumière, de musique, d'un bras posé sur le mien…

commentaires

Cln 08/03/2010 09:03


Pour la deuxième de ta série d'affiche, vite fait, je vois un guerrier victorieux d'un pou géant...


Malgré tout 09/03/2010 00:33


Un POU ? ! ? ? toi, tu as trop regardé des bébêtes au microscope électronique !


Ardalia 07/03/2010 22:04


Comme je te comprends ! Un petit tour au Louvre ? Au Luxembourg ? C'est dommage que la Sorbonne soit fermée aux visiteurs, il me semble que c'est merveille que plonger un peu parmi les étudiants.
Ils sont si vivants, plein d'idées, de projets, ils réconcilient avec la vie.


Malgré tout 09/03/2010 00:32


C'est qu'i fait 'achement froid, ma bonne dame... Bon, il existe encore des antidotes à toutes ces platitudes, gardons espoir !


Archives