Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 00:02
par Malgré tout - dans Promenade
commenter cet article

commentaires

Boobalechat 16/09/2009 16:25

J'imagine le desaroie du mec sortant du bistrot d'en face, qui après avoir trébuché, se relève et se dit, "bon sang ,y'avait plus de place au paradis?!"

Malgré tout 16/09/2009 21:57


:-D :-D
Ou encore "J'aurais pas dû chercher des crosses au patron, non, j'aurais vraiment pas dû..."


Rolvel 15/09/2009 22:09

Flûte...mais pas de pan dans cette rue ;)
Ce "Bonom" est un habitué des oeuvres hautes (pas toujours) en couleur en tout cas!
J'ai repéré douze autres compagnons à ce minotaure.
Bonne soirée.

Malgré tout 16/09/2009 21:54


Douze ? ? Douze minotaures dans Paris ou douze peintures de grande taille ?


Rolvel 14/09/2009 09:02

"Flûte!" est certainement le premier qui vient à cet l'endroit ...
J'aime bien les oeuvres démesurées et assez éthérées de Bonom.
@ bientôt.

Malgré tout 14/09/2009 15:44


Tu en sais plus que moi... Balancer comme ça, en passant, le nom de l'auteur : on sent le connaisseur ! Je m'instruis, je m'instruis :-)
Le reste du comm est plus obscur : "Flûte" parce que je t'aurais (bien involontairement) grillé la politesse ? " 'Flûte' est certainement le premier "... mot qui vient à l'esprit ?
Vive inquiétude, angoisse incoercible, je me sens maaaaal ! :-D


@rtno 12/09/2009 23:32

whaou ! magnifique celui là, il faut nous donner les adresses !

Malgré tout 13/09/2009 23:30


Nan, je ne donnerai pas les adresses :-)
C'est un principe que j'ai posé dès le début de la promenade.
Un peu parce que je suis cachottier (comme pour les champignons : oui pour partager l'omelette aux morilles, non pour révéler les bons coins !)(et pourtant je ne ramasse pas de champignons),
un peu pour garder un côté joueur à ces articles,
un peu pour faire rêver, chercher, regarder plutôt que de foncer sur un plan
beaucoup pour inciter le lecteur à regarder autour de lui et trouver lui-même ces belles choses, qui pullulent littéralement ! Pas pour rien que ces articles s'intitulent "Promenade" plutôt que
"guide" ou "catalogue", ni que le guide Michelin est l'emblème d'une autre rubrique que celle-ci.
Donc :
si le lecteur n'est pas parisien que lui importe l'adresse ?
s'il est parisien et connaît déjà (ce qui semble être ton cas pour plusieurs photos) ce peut être l'occasion de lui rafraîchir le regard,
enfin s'il est parisien et ne connaît pas, que ça lui donne envie de chercher et trouver ses propres merveilles ! D'ailleurs, maintenant que j'y pense, cettre rubrique pourrait être aussi bien
"Merveilles minuscules". Mais je préfère "Promenade" : l'essentiel est ici la marche plus que le point d'arrivée, la découverte plus que l'objet découvert.


Chantal H-H 11/09/2009 23:33

Je te remercie pour ton aide sur le forum, Je reposterai à ce sujet sur le forum. Je t'y ai laissé une réponse. Bonne soirée

Malgré tout (pcc Aïe mes doigts !) 13/09/2009 23:12


De rien :-)


Anna 11/09/2009 10:03

Il n'est peut-être pas "anatomiquement correct", mais je le trouve vraiment beau, ce minotaure, sauvage comme il faut. Il me rappelle un passage de l'"Œdipe sur la route" de Bauchau...

Malgré tout 11/09/2009 20:48


...et tu as raison, c'est l'essentiel. Bien pour ça que je l'ai photographié et publié, d'ailleurs .:-)
Bauchau : marrant que tu en parles, je viens de finir "Le boulevard périphérique" - qui n'a pas volé son prix du Livre Inter.


christina 09/09/2009 23:21

ben oui, le sexe sortant du nombril (malgré la hanche, c'est ce que l'on perçoit qd-m en premier) je trouvais cela bizarre aussi, mais je pense qu'il s'est permis cela parce qu'il s'est aperçu en cours de route qu'avec l'avancée du bâtiment devant on ne le verrait pas sinon, et le paralèle avec les cheminées était trop tentant, et allons-y pour le raccourci...

concernant les mains, outre la taille démesurée de la main gauche, j'ai été gênée par la torsion du poignet droit (en fait inexistant - la main est attachée direct au bras) càd on diraît que l'avant-bras droit est de face alors que la position de la main droite (toute petite, cachée par l'autre), supposée reposer sur la canne, demanderait un avant-bras de profil... oulàlà que c'est compliqué à expliquer...

enfin bon, on n'est pas sympas de critiquer, l'anatomie c'est difficile, et sans modèle (on n'a pas tous les jours un minotaure sous la main), et dans de telles grandeurs, on pourrait être plus indulgents...

Et de toute façon l'important ici reste la prise de vue : le cadrage vraiment super - on voit bien que ça n'a pas été pris sans réfléchir ! - et les teintes très belles : les gris (et le petit carré blanc avec noir en haut, très net, presque graphique), les rouges brique et les verts à contre-jour... très subtil tout ça, môssieur !! (et heureusement qu'il n'y avait pas à ce moment-là un soleil éclatant avec ciel bleu des tropiques...)

Malgré tout 10/09/2009 00:28


Clairement, il y a un repentir dans le truc, à moins qu'il ne s'agisse de deux versions successives. Le parallèle (terme particulièrement heureux ici ...) avec les cheminées est probable, et
expliquerait aussi la silhouette curieuse de l'appendice. Pour les mains je crois comprendre ce que vous cherchez à dire - on peut aussi leur trouver comme un air de sabots.

Pour ce qui concerne la prise de vue, ne me croyez pas plus réfléchi que je ne suis : j'ai surtout cherché un point assez reculé pour que le toit plat du premier plan masque le moins possible.
Ensuite l'impression, sans analyse, que "ça allait" dans le viseur, au centre comme aux bords (bon, là il y a pas mal de pratique derrière, de regards attentifs sur de bonnes images faites par
d'autres, photos comme tableaux...) et confiance totale dans les automatismes de l'appareil. Après coup seulement un recadrage soigné sur l'ordinateur : les horizontales d'aplomb, le réverbère
coupé pile dans l'axe, le cadre de feuilles... Il m'a semblé qu'un cadrage trop serré sur le minotaure aurait affadi la photo en isolant cette image très inattendue de son contexte très familier...
M'enfin tout ça n'est que baratin a posteriori et plaisir de causer :-)


Ardalia 09/09/2009 16:35

Terrible !

Malgré tout 09/09/2009 17:02


Il me semblait bien... :-D


Ardalia 09/09/2009 15:50

Le sexe, dis-tu ? Je dirais au mieux un pis-aller, puisque la hanche étant esquissée, ce serait une énorme erreur anatomique. Peut-être faudrait-il voir de coté ou en hauteur pour être sûr ? J'ai cru un moment qu'il avait une main gauche au bras droit, mais un meilleur examen fait comprendre que vu l'angle de perspective, l'avant-bras gauche soit totalement invisible sur le mode de l'arbre et de la forêt. C'aurait été vraiment par trop sinistre de mettre la senestre à dextre !

Malgré tout 09/09/2009 16:19


Mais dis-moi dis-moi dis-moi... tu es bien renseignée sur la complexion des minotaures ? ?
Trêve de gaudriole : en effet il y a comme un problème anatomique, je ne l'avais pas relevé (et la monstruosité n'excuse pas tout)(pas seulement la mienne). J'ai "lu" les traits noirs du bas comme
des hauts de cuisse et un bassin - avec une maigre fesse à gauche de l'image. Dans cette hypothèse le "sexe" est à bonne hauteur. Seulement, et tu as raison, ces jambes et ce bassin sont raccordés
en force au bas de la cage thoracique, comme s'il manquait plusieurs vertèbres. Dans ce cas, que vient faire ce zigouigoui à hauteur de nombril ? Grave question, isn't it ?


christina 09/09/2009 09:29

oui, habiter en face, euh, non merci !
je ne comprends pas grand'chose aux mains, là
(le dessinateur a pê zappé les questions de pers ou raccourcis à l'école ?)
les cheminées sont sympas - et le cadrage de la photo !

(aparté : revenir de chez les morts pour voir ça... j'vous raconterai)

Malgré tout 09/09/2009 14:46


J'avais aussi remarqué ces énormes mains, elles ne m'ont pas choqué - il s'agit tout de même d'un monstre plus que d'un éphèbe...
Merci pour le mot gentil sur le cadrage, en effet médité... Je suis très épaté par la manière dont l'artiste a intégré son personnage au mur - la tête penchée sous la pente du toit, la pointe de
corne logée juste dans le bon angle, le sexe dans l'axe de l'antenne et la canne continuant la série des cheminées du bas. De la composition soignée, mine de rien...


Archives