Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 17:20

Mam'zelle gamine a fini ses vacances.

Mam'zelle gamine vient s'installer en banlieue parisienne, après avoir réussi un joli concours.

Mam'zelle gamine a touché une piaule au CROUS, au bout du gymkhana bureaucratique de rigueur.

Mam'zelle gamine se retrouve donc étudiante, affamée par deux jours de route et de sandwichs, devant aménager son biotope des prochaines années, toute seule dans le grand Paris. Toute seule ? Meuh non, samedi matin mam'zelle gamine dit :  allô Papa ? j'arrive, j'ai très faim  et débarque partager une platée de patates peu diététiques et très réconfortantes. Tout en dégustant des guimauves aux fraises et aux fruits de la passion elle vampe sa victime consentante, en prévision de la suite.

Samedi après-midi : carte Michelin  Paris et Banlieue  au 53.000ème, flexible, pomme et rideau de douche. Pour aller installer tout ça, un coup de RER à travers des paysages si peu oubliés, si peu changés.

Dimanche matin : raid dans sa petite auto pour daddynapper l'ancêtre, direction un vaste magasin viking jaune et bleu où je n'avais pas mis les pieds depuis longtemps. Je l'ai vu s'installer en France, curieux comme moins d'une génération a suffi pour le changer en institution. Dimanche matin, la rentrée pour bientôt. Clientèle du dimanche matin : de jeunes futures mamans, toutes rondes, qu'accompagne leur homme très sérieux. Clientèle de bientôt la rentrée : des étudiants de première année qu'accompagnent papa et maman plus anciens, pas ronds, très sérieux. Voilà que j'explore ce côté de la barrière – et je m'amuse.

Dimanche après-midi : séance tournevis et clé à molette. La vieille panoplie de roi de la scie sauteuse, plus ancienne que ma cliente, a repris l'air et je découpe de l'agglo. Pas trop perdu la main : la cliente me complimente, et elle s'y connaît.

Dimanche fin d'après-midi : retour à pied au RER, par un chemin bien trop long (on ne se refait pas) pour découvrir une banlieue tranquille et verte, où les rues portent le nom des rivières captées par Paris. Banlieue cossue ou plus modeste, maison-jardin ou pavillon-petit terrain, selon l'altitude et l'exposition. Croire plat le Bassin Parisien est une lourde erreur, je le savais depuis longtemps.

Nous voilà voisins, comme jamais depuis 1991.

Dimanche soir : fourbu, enfin douché… bonne nuit.

Heureux papa.

par Malgré tout - dans Exceptions
commenter cet article

commentaires

Jane 08/09/2010 10:02


Ah bah alors ca me file un coup de blues. Parce que ces années là ne sont pas si loin où mon papa et ma maman venait me filer un petit coup de main pour aller acheter un frigo ( au supermarché sous
les grandes tours du quartier chinois dans le XIII ème ), et le castor de Vitry, et les jardins ouvriers et les serres, les premiers resto chinois que j'ai fait, ... humpf...,


Malgré tout 08/09/2010 22:04



Ah... à chacun ses souvenirs... Moi je m'étais débrouillé tout seul pour cause de kilomètres trop nombreux. Encore un peu de patience, le temps de changer de rôle, je crois que vous vous amuserez
beaucoup à votre tour :-)



Djac Baweur 03/09/2008 11:51

Tiens, c'est rigolo, ça me rappelle très fortement mon propre cas, mais avec une Mamz'elle copine quant à moi : magasin viking, pareil, perçage, vissage, ponçage, huilage, vitrifiage, pareil. Crevé à l'arrivée, pareil.

Pas de scie sauteuse, toutefois ; j'en suis à savoir maîtriser la perçeuse/visseuse, une chose à la fois.
Pas de petite auto pour le magasin viking - on en a chié.
Et grand amour pour le castor et ses boutiques géantes !

Le bonjour à la Brendu's gamine !

(Et si jamais besoin d'aide, ça doit pouvoir se négocier)

Malgré tout 03/09/2008 14:59


La scie sauteuse, je t'enseignerai ça un jour, petit Padawan.
Merci pour l'offre de services, on ne sait jamais. Héhéhéhé...


Anna 02/09/2008 22:38

Merci de partager cette douceur. :-)

Malgré tout 03/09/2008 14:57


De rien, il y avait un télescopage de présent et de passé assez surprenant... et puis, une histoire pas trop morose de temps en temps, ça fait du bien :-)


Florence 02/09/2008 18:35

Décidément... les pères sont incorrigibles !
Que pense l'intéressée de cette ferme détermination (pléonasme ??) paternelle ?
:-))
F.

Malgré tout 02/09/2008 18:46


...qu'aucun de nous deux ne peut renier l'autre. Pas le choix :-)


christina 02/09/2008 18:13

Mmmm, belle histoire, jolie écriture, sensible...
vous avez vraiment l'art de nous faire défiler un film dans la tête, de partager l'émotion

et «daddynapper » oui, jooliii - je cherchais le mot pour grand éclat de rire ou de sourire, merci rififi :-))) :-))) :-)))

Malgré tout 02/09/2008 18:43


Marssibokou ! De "daddynapper" j'étais assez content, en effet :-)


rififi 02/09/2008 17:39

daddynapper :-)))

Malgré tout 02/09/2008 18:01


Hé hé ! ;-)


Florence 02/09/2008 17:36

C'est bien connu : les parents sont des chauffeurs et des banquiers fournis par la nature !
Mam'zelle a de la chance que la nature soit à la fois généreuse et disponible.
:-))
F.
"Gamine" : est-ce bien le terme approprié pour quelqu'un qui en est à ce stade de son parcours académique ?

Malgré tout 02/09/2008 18:00


Gamine elle sera nommée jusqu'à la fin de mes jours (dont j'espère fermement qu'elle précèdera la sienne). Beaucoup de choses sont négociables mais celle-là : non ! :-)


mebahel 02/09/2008 17:31

Jolis moments:-)
Profite bien.
(je ne dirai pas la même chose à Filledebrendie,elle profite déjà de son papounet:-)Mais chapeau bas à elle :-))

Malgré tout 02/09/2008 17:59


Jolis moments ce furent :-) Pour une fois qu'une rentrée laisse de bons souvenirs !


Archives