Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 01:55

Un après-midi de promenade, j'ai cru avoir trouvé le bonheur, carrément.

Une rue tranquille, une discrète vitrine.

Dans la vitrine des livres épars, de belles reliures, un bouquet de fleurs bleues.

De l'autre côté de la vitre, assise sur des coussins bleus eux aussi, une élégante jeune femme en robe noire semble n'attendre que moi. Largement ouverte dans le dos, sa robe montre une peau douce mais zébrée de curieux tatouages…


Une vitrine, des fleurs, des livres, une jolie femme

La femme tatouée

Déception : la vitrine est celle d'un marchand d'autographes, les fleurs sont en tissu, la femme un mannequin et les tatouages, des fac-similés de signatures. Seuls les livres sont véritables.

Tout ce qui n'est pas faux est hors de prix : trop bien pour moi, tout ça, beaucoup trop…


Une variation en rouge.

par Malgré tout - dans Promenade
commenter cet article

commentaires

peintrefiguratif 17/06/2007 10:37

vous mentionnez dans votre réponsedu coup, j'ai remarqué qu'il n'y a que des hommes.sous les fesses de la dame oui mais pas dans les commentaires.si si allez faire un tour sur mon blog vous verrez que je suis une dame.

Malgré tout 17/06/2007 10:46

Oh mais, j'avais déjà remarqué ! ! :-)

peintrefiguratif 16/06/2007 13:00

que de noms illustres, sous le postérieur de cette jeune femme.aurait-elle été la maitresse de tous ces grands personnages?on peut toujours rêver.

Malgré tout 16/06/2007 13:33

:-) on peut rêver, en effet ...Du coup, j'ai remarqué qu'il n'y a que des hommes. Cette jolie femme, factice, assise sur tous ces grands hommes mais signée par eux (et pas une seule femme là non plus), peut prêter à toute sorte de réflexions !

frelon 02/06/2007 18:43

Ahhh le quartier rouge d'Amsterdam! Je me serais fait avoir aussi, pourquoi se priver d'un plaisir innocent!

Sandy 02/06/2007 18:21

et bien il n'y a pas que les amies de province qui ne savaient pas que cela existait... ceux de Suisse non plus ;-))...

mebahel 02/06/2007 11:28

;-)


(En même temps je ne sais pas où ça se trouve, mais il me semble l'avoir vue, cette vitrine.)

Malgré tout 02/06/2007 13:06

M'étonnerait pas qu'on aime à traîner nos savates respectives dans les mêmes quartiers ... ;-)

Miss Alfie 02/06/2007 11:20

Un marchand d'autographe ?!!! Mais je savais pas que ça existait ça ! (Reflexion de provinciale pure et dure !)Enfin, j'voudrais pas dire, mais où est l'intérêt d'avoir la signature d'une célébrité, si on a cassé le plan épargne logement pour l'avoir et qu'on n'a même pas pu discuter avec elle ?!

Malgré tout 02/06/2007 13:05

L'émission d'aujourd'hui s'intitule : "Instruisons nos ami(e)s de province" :-DIl ne vend pas tant des signatures que des documents de la main de personnages divers (mais connus, en général : lis donc les noms en bas de la vitrine, il y a même Debussyyyyyyyyy !). Et sais-tu que, merveille inouïe, il existe des gens qui n'ont pas besoin de casser leur plan d'épargne pour s'offrir ce genre de choses ?De telles vitrines sont pour moi de purs objets de contemplation et de méditation philosophique ...

mebahel 02/06/2007 06:50

Ha lala, l'incorrigible brendie...

Malgré tout 02/06/2007 10:41

Toi, tu devines tout ! ;-)La vitrine était un attrape-regard vraiment réussi. Longeant le trottoir, on aperçoit de loin, en biais, un bout de dos.Ce n'est pas une rue à fringues, qu'est ce que ce dos fait là ? Il est sans doute faux, trop figé, mais trop proche du naturel pour n'être qu'un support à nipppes, alors ? Résultat : on va voir ...

Archives